Les quinze commandements d'assurman

Écrit par Assurman. Publié dans Sinistres pour tous

assurance 10 commandements

(Ben oui, 10 ça faisait un peu juste, alors j'ai demandé à noté pour en ajouter 5)

  • 1. Je n'oublie pas que la prévention est un des meilleurs moyens d'éviter ou de limiter les sinistres qui sont toujours une source de perturbation pour mon entreprise
  • 2. Je déclare les sinistres à « Lassureur » dès leur survenance, sachant que tout retard de déclaration induira nécessairement un délai supplémentaire dans leur règlement
  • 3. Je prends les mesures conservatoires nécessaires pour éviter l'aggravation des conséquences du sinistre
  • 4. Je m'attache les services d'un expert d'assuré si le sinistre est conséquent
  • 5. Je prends le temps de dresser minutieusement un état des pertes le plus exhaustif possible, et je rédige une réclamation « honnête » sans chercher à grappiller quelques euros superflus
  • 6. J'étudie avec attention les clauses et les garanties de mon contrat pour identifier et chiffrer les garanties complémentaires et frais annexes qui peuvent s'ajouter à l'indemnité principale
  • 7. Je réponds rapidement aux demandes de renseignements formulées par « Lassureur » et lui remets aussitôt les documents qu'il me réclame dans la limite de ceux qui m'ont été indiqués par Assurman.
  • 8. Je surveille avec diligence l'avancement de l'instruction du sinistre et je veille à ce que le dossier ne s'éternise pas en bousculant « Lassureur » si nécessaire.
  • 9. Lorsque la proposition de « Lassureur » correspond ou se rapproche des chiffres de l'évaluation que j'ai faite ou que mon expert d'assuré a faite, je donne mon accord à « Lassureur » afin d'obtenir un règlement rapide
  • 10. Si une différence sensible apparaît, je demande communication du rapport d'expertise de « Lassureur » et j'en compare les chiffres avec ceux que j'ai dressés avec les imprimés d'Assurman, ou ceux arrêtés par mon propre expert.
  • 11. Si l'expertise n'est pas terminée au bout de trois mois, j'envoie une lettre de sommation à « Lassureur »
  • 12. Si l'instruction du dossier s'éternise, je surveille la date à laquelle le sinistre risque d'être prescrit et si nécessaire, j'envoie une lettre d'interruption de prescription en temps opportun
  • 13. J'utilise les imprimés d'Assurman qui me feront gagner du temps et ....des sous... !
  • 14. Je tiens à jour des tableaux statistiques des sinistres survenus dans mon entreprise pour mieux gérer mes risques et mieux négocier mes contrats d'assurance
  • 15. Si je ne comprends pas quelque chose, si j'ai besoin d'un coup de main, j'envoie un courriel à mon copain Assurman.

N.B. Je me demande combien d'entre vous ont réagi à la bêtise que j'ai écrite en début de cette page des « 15 » commandements.J'ai parlé de Noé, mais ce n'est évidemment pas l'Alain Bombard de l'antiquité qui les a écrits, c'est Moïse bien entendu...

D'ailleurs, ce n'est pas Moïse qui les a écrits, il les aurait reçus de Dieu pour les transmettre aux hommes. Et dans la version « originale » il y aurait eu plus de 10 commandements...

Non, ce n'est pas un problème si vous n'avez pas vu l'erreur de citation... !

Le vrai problème, c'est que si vous lisez vos contrats d'assurance comme vous me lisez, vous z'êtes pas dans la derche...